IL était 1 FoiS 1 GrangE...

Comment rendre à un lieu la patine du temps ? Dans cette simple grange, la maîtresse des lieu a mis en scène tout ce qu'elle aime. Un petit monde XVIIIème, fantasque et impertinent. Charmant !




Il lui fallait la campagne et la ville… la première pour fuir la seconde. Elle rêvait d’arbres et de chant des oiseaux mais à deux pas de Paris, pour des raisons professionnelles. Finalement, un village tranquille, en plein milieu des champs et à l’orée de ce village, une maison couleur de rose fanée. Sur la façade grimpaient timidement quelques branches de lierre et un ou deux rosiers. C’était autrefois une simple grange juste éclairée par quelques lucarnes. La maison de maître dont elle dépendait se trouve toujours de l’autre côté du mur qui clôt le jardin. Le royaume de Monique est délicieusement hétéroclite : un canapé recouvert d’une toile de lin blanche peinte à la main de grosses fleurs colorées s’entoure de bergères Louis XV et Régence. Contre un paravent d’esprit Napoléon III, un curieux garde-manger tibétain.


Une fenêtre chinée chez un récupérateur laisse entrevoir bien des trésors… Rien de tel pour faire travailler l’imagination ! Sur le secrétaire Directoire, un buste en terre cuite de la comtesse du Barry.

En 1950, la grange est séparée de la maison principale, vendue et transformée en maison d’habitation. Cinquante ans plus tard, elle est à nouveau remise sur le marché. C’est alors que Monique s’y installe avec son mari et ses deux fils. Elle a enfin trouvé ce dont elle avait besoin. Amoureuse du XVIIIe siècle et passionnée depuis toujours par les antiquités et la brocante, Monique a décidé de sélectionne le meilleur de ses découvertes et de se lancer dans la grande aventure de la réédition.


La console provençale en bois sculpté accueille des vases Médicis, des rééditions. C’est aussi le nom d’un motif classique que l’on trouve sur les anciennes toiles de Jouy, représentant un animal fantastique.


Près de l’escalier jalonné d’arbustes, un panneau peint représente une scène galante dans la nature. D’emblée, celle-ci perçoit tout le profit qu’elle pourra tirer de l’espace afin de mettre parfaitement en valeur ses créations.


La vitrine anglaise du XIXe était en acajou, elle a été repatinée pour imiter à merveille l’usure du temps.


Un simple panneau de bois peint suffit à créer un coin charme. Des cloisons éphémères où elle accroche appliques, miroirs et tableautins.


Ambiance cabinet de travail ou de curiosités ? Tous les repères s’estompent… Un habit de « vignotier » du XIXe siècle, peint sur panneau de bois, est posé sur la table de drapier. Lampes montées sur des bougeoirs anciens. Cuisine ouverte sur la salle à manger et petit salon intime donnant sur une terrasse.


On se délecte d’avance dans cette cuisine si bien équipée. Les éléments sont coiffés d’un épais billot de bois. Soulignant le plafond, une frise en zinc, ancienne bordure de toit.


Le conduit existait. On a simplement installé un vieux poêle qui chauffe parfaitement la cuisine. Au mur, des gravures représentant les costumes de Normandie.


Champêtre, la salle à manger arbore un carton de tapisserie d’Aubusson où l’on joue à colin-maillard. Les beaux meubles foncés font ressortir les porcelaines d’un blanc de lait.


Ce lit de repos, habillé de couleurs tendres, semble avoir été délaissé à l’instant par une femme mystérieuse. Le petit mobilier se met au diapason de cette ambiance coquette.


À chaque extrémité de la pièce, dans chacun des pignons, sont aménagées une chambre et sa salle de bains. Fenêtres et lits sont garnis de rideaux, de stores et de linge monogrammés, tout droit sortis des collections maison. Portraits, scène galante, miroir, corniche d’armoire repeinte et appliques, les murs sont des pages blanches à inspiration.


Douce quiétude d’une chambre cocon, où l’esprit campagne a été conservé : draps brodés, dessus-de-lit d’été, dentelles sur filet.


Les étagères en bois du meuble bibliothèque ont été grattées tout en laissant subsister des traces de l’ancienne peinture… Deux bois de lits d’enfant font une bien jolie tête de lit double.

Par Michèle Lalande - Photos Gilles Trillard- Vu à Maison Deco
Soins de beauté pour la salle de bains avec, en ornement, une ancienne porte décorée à la main d’un motif floral.



1 commentaire:

  1. Magnifique
    J'adore, c'est beau, ou trouver ces magnifiques rideau avec un retombé dentelle?
    merci pour cette belle décoration
    ilona

    RépondreSupprimer

Un grand merci à vous qui laissez ici un petit mot ou vos impressions. C'est avec un immense plaisir que je vous lirai.
N'oubliez pas de remplir le formulaire Nom/URL car les messages anonymes ne sont pas publiés.
Thank you so much for stopping by ! I love hearing from you and appreciate all of your comments. It's a real treat to read each one!
Bien à vous. Amitiés.
Pascaline

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...