Ho ! Ho ! Il est VenU...

C'était la nuit avant Noël, dans la maison tout était calme. Pas un bruit, pas un cri, pas même une souris ! 



Les chaussures et chaussettes bien sagement posées à côté de la cheminée attendaient le Père Noël. Allait-il arriver ?


Les enfants blottis dans leur lit bien au chaud rêvaient de friandises, de bonbons, de gâteaux. Maman sous son fichu, et moi sous mon bonnet et vous prêts à dormir toute une longue nuit d'hiver. Dehors, tout à coup, il se fit un grand bruit ! Je sautais de mon lit, courais à la fenêtre, j'écartais les volets, j'ouvrais grand la croisée. La lune sous la neige brillait comme en plein jour.


Alors, parut à mon regard émerveillé, un minuscule traîneau et huit tout petits rennes conduits par un bonhomme si vif et si léger qu'en un instant je sus que c'était le Père Noël !

 
Plus rapides que des aigles, ses coursiers galopaient, lui il les appelait, il sifflait, il criait :
"Allez Fougueux, allez Danseur, Fringant et puis Renarde, En avant Comète ! Cupidon en avant, Tonnerre, Éclair, allons, allons Au-dessus des porches, par delà les murs! Allez! Allez plus vite encore !"

Les boudeuses ont terminé le nouveau costume du Père NoëL et cette année c'est l'ancienne cape de mariage de notre mère qui a donné la couleur : le blanc !
Comme des feuilles mortes poussées par le vent, passant les obstacles, traversant le ciel, les coursiers volaient au-dessus des toits, tirant le traîneau rempli de cadeaux. Et, en un clin d’œil, j'entendis sur le toit le bruit de leurs sabots qui caracolaient. L'instant qui suivit le Père Noël d'un bond descendait par la cheminée. 


Il portait une fourrure de la tête aux pieds, couverte de cendres et de suie, et, sur son dos, il avait une hotte pleine de jouets comme un colporteur avec ses paquets.


Ses yeux scintillaient de bonheur, ses joues étaient roses, son nez rouge cerise, on voyait son petit sourire à travers sa barbe blanche comme neige.


Un tuyau de pipe entre les dents, un voile de fumée autour de la tête, un large visage, un petit ventre tout rond qui remuait quand il riait; il était joufflu et rebondi comme un vieux lutin. 


Je n'ai pu m'empêcher de rire en le voyant et d'un simple clin d’œil, d'un signe de la tête il me fit savoir que je ne rêvais pas : c'était lui !

 

Puis, sans dire un mot, il se mit à l'ouvrage et remplit les chaussures et les chaussettes. Il se retourna, se frotta le nez et... il vit le plateau avec la tasse de lait et les canistrelli à la noisette que nous avons laissé à son attention. Il prit le temps de s'assoir dans la bergère près du feu et dégusta.


"Hum ! Ringrazie a te, Pasqualina... Aio il est temps de repartir, il y a encore des livraisons dans toute la Haute-Corse" et d'un petit geste repartit par la cheminée. Il siffla son attelage, puis reprit son traîneau et les voilà tous repartis plus légers encore que des plumes vers les cimes de la Paglia Orba.


Et dans l'air j'entendis avant qu'ils disparaissent :
Ho ! Ho! Joyeux Noël à tous et à tous une bonne nuit...

Les chaussures anciennes viennent de la brocante de MagaliB


4 commentaires:

  1. Noel est déjà derrière nous , un effet de magie qui passe trop vite ...Visiblement la féte a été belle , chaleureuse et pleine de bonheur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Christelle la fête ou plutôt les fêtes ont été belles...
      Que du bonheur !
      A bientôt
      Pascaline

      Supprimer
  2. Un bien joli conte que tu nous racontes là!) Bonnes fêtes de fin d'année, bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi aussi !
      Et puis les histoires ne sont-elles pas faites pour être racontées ?
      A bientôt sur ton joli blog
      Bises
      Pascaline

      Supprimer

Un grand merci à vous qui laissez ici un petit mot ou vos impressions. C'est avec un immense plaisir que je vous lirai.
N'oubliez pas de remplir le formulaire Nom/URL car les messages anonymes ne sont pas publiés.
Thank you so much for stopping by ! I love hearing from you and appreciate all of your comments. It's a real treat to read each one!
Bien à vous. Amitiés.
Pascaline

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...